Marc DUFRAISSE - Made in AutentiCoach Partners

Marc DUFRAISSE - AutentiCoach Partner

Nous créons des espaces dédiés au développement des personnes et de l'entreprise.

dimanche 29 décembre 2013

Quel équilibre souhaitez-vous pour vous ?


Quand pour la dernière fois avez-vous  pris le temps d'être vraiment avec une personne importante dans votre vie ?
Depuis quand n'avez-vous pas vécu avec un être cher, votre conjoint, votre fils , votre fille , votre mère, votre père .. un moment magique de paix , de connexion, d'amour ?
Peut-être vivez-vous de façon accélérée, que vous êtes toujours dans l'action, vous précipitant d'une chose à une autre , avec un rythme dans lequel vous restez à la surface des choses ...

A moins que ce soit l'inverse ...

À quand remonte la dernière fois où vous avez pris le taureau par les cornes, où vous avez été plein d'énergie, d'enthousiasme, de projets, submergé de choses à faire ... ?
Depuis combien de temps vivez-vous dans votre tête , vous pensez , imaginez, réfléchissez sans passer à l'action ?
Peut-être que vous vivez au ralenti, dans une routine , et qu'il vous est difficile de vous mettre en mouvement, de vous lancer, et que vous vivez trop dans votre tête, dans vos pensées , dans votre auto-sabotage ...

Où vous voyez-vous plus récemment ?
Où aimeriez-vous être?

Comment combiner les deux à la fois ?
Comment arriver à vivre un équilibre, inspiré par vos projets, en mouvement, essayant , agissant, connaissant des réussites et des échecs, mais dans l'action...
Mais avec des moments de répit, d'arrêt total, pour récupérer, s'alimenter, partager des moments avec d'autres personnes, avec votre famille , dans l'intimité... profiter de votre vie.

Que vous manque-t'il pour atteindre cet équilibre ?
Que désirez-vous pour vous en 2014 ?



lundi 16 décembre 2013

Comment concilier le personnel et le professionnel ?


On parle souvent de développement personnel, de leadership , de branding personnel...
Mais ces questions sont-elles compatibles avec un contrat indéterminé / un rôle permanent dans une entreprise ?

Peut-on développer ses dimensions personnelles tout en ayant des rôles et des responsabilités spécifiques dans une entreprise ?

Le management , l'écoute , l'attention et le respect que l'entreprise apporte à ses collaborateurs ne sont pas toujours propices à générer une cohérence claire et inconditionnelle entre les dimensions personnelles et professionnelles d'une personne.
Les entreprises en général parlent, gérent et motivent les personnes en ne s'adressant qu'à leur côté professionnel...
Est-ce suffisant ?

Nous évoluons et changeons sans cesse. Nos motivations et nos états d'âme varient selon les contextes dans lesquels nous nous mouvons, les défis auxquels nous sommes confrontés, en fonction de notre environnement.
Rien n'est ni noir ni blanc . Chacun a ses idées , ses croyances, sa personnalité .
La mission de l'entreprise , du manager, des RH est d'être capable de fluidifier les relations avec les collaborateurs. Alors ... la motivation, l'engagement et le partenariat entre l'entreprise et la personne doivent pouvoir être flexibles et ouverts, axés sur les résultats, gagnant-gagnant pour les deux parties...

Ce collaborateur en face de vous ... Avez-vous connecté avec qui il est? Au-delà de ses aspects professionnels...

Laissez de la place pour vos collaborateurs , soyez curieux au-delà de leur rôle actuel et créez une alliance avec la personne dans son intégralité , pas seulement avec son avatar professionnel et formaté.

Qu'en pensez-vous ?

Ecrivez-moi à info@autenticoach.com pour plus d'informations sur ces questions... ou sur comment le coaching peut vous aider dans vos défis. 

dimanche 24 novembre 2013

La pression fonctionne-t'elle?

 En tant que cadre ou dirigeant , mettez-vous la pression sur vos collaborateurs?
Cela sert-il de mettre la pression ?

 La pression que nous pouvons nous mettre pour faire les choses , se lancer des défis, gagner des compétitions, des concours, des courses , pour apprendre, s'améliorer ... cette pression nous nourrit physiquement et mentalement, génère de l'adrénaline, nous donne de l'énergie .

 Cette pression nous permet de réaliser des choses qui ont du sens pour nous... Elle nous permet d'être présents, concentrés, connectés, vivants, alertes, de nous engager, de nous surpasser, de rechercher l'excellence. 
 C'est une pression saine...
 Une pression saine générée par notre envie, notre motivation , notre ambition, notre passion.
 Cette pression est positive, constructive, renovatrice, vitale.

 Mais que peut-il se produire si la pression vient de l'extérieur?


Qu'en est-il si l'on nous met la pression avec des objectifs ou des défis confus ou irréalistes, si l'environnement est politique, superficiel, si le contexte est tendu, si le management peine à faire confiance, s'il est peut-être manipulateur... ?
Cette pression-là devient négative.
Met-elle en mouvement ? Oui , par la contrainte, par obligation , par peur.
Dans ce contexte, l'on doit supporter la pression, vivre avec elle, en souffrir... Elle génère de l'insécurité, de l'anxiété.
Elle peut être tordue, mesquine, peut être malsaine, maligne, paralysante...

Qu'en pensez-vous ?

Faut-il mettre la pression ?
Si oui, comment doit-on le faire?

mardi 12 novembre 2013

Comment créer de l'"empowerment" pour engager les collaborateurs?

Vous êtes prêt à vous battre pour l'entreprise. Vous l'avez toujours été. Et vous vous battez ...


Qu'en est-il de votre équipe? Combattent-ils à vos côtés ?
Ou avez-vous le sentiment que la pression repose surtout sur vos épaules...

Comment engagez-vous les collaborateurs?
Comment faites-vous pour vos collaborateurs aient un esprit entrepreneur ?

La management d'équipes est un mélange très subtil et équilibré d'inspiration , de confiance , de challenge, de prise de risque, de rythme, de fluidité, d'intimité , de responsabilisation, de leadership ...

Si les managers imposent trop leur vision et leurs solutions à leurs équipes , il leur est difficile de :
- Bien comprendre tout ce qui se passe,
- Obtenir un feedback, 
- Générer de nouvelles idées, des innovations ,
- Engager les personnes.

Un leader d'équipe doit accepter tout ce qui se passe dans l'équipe, tout ce qui est présent, que ce soit positif et constructif ... ou négatif et conflictuel ....
Il doit accepter et accueillir cela comme des opportunités potentiellement exceptionnelles d'apprentissage, de croissance et de performance ...

Accepter l'incertitude et la prise de risque lui donne un nouveau potentiel en tant que leader...
Il agit davantage comme un chef d'orchestre mettant en action des talents plutôt que comme un hiérarchique optimisant des ressources...

Pour cela, les dirigeants doivent savoir inspirer et faire confiance plutôt que contrôler. Il doivent libérer plutôt qu'emprisonner.

Dans ce but le dirigeant doit être aux côtés de l'équipe, présent, accessible, ouvert et flexible. Il doit créer de l'intimité, il doit connecter avec les collaborateurs avec toute son humanité. Enfin il doit accepter sa propre vulnérabilité comme il accepte celle des autres...

Qu'en pensez-vous ?
Êtes-vous prêt à cela ? Que vous manque t'il?

lundi 28 octobre 2013

Comment motivez-vous?

Si vous essayez de convaincre et de motiver une personne à entreprendre ou à faire quelque chose, il se peut qu'elle ne vous écoute pas, qu'elle ne fasse pas attention à vous et que vous finissiez dans un monologue.

Si vous essayez de forcer pour mettre en action ou motiver , vous risquez de créer de la pression, de générer des frictions , de la surchauffe, du gaspillage d'énergie. Vous pouvez même obtenir un résultat inverse : tension, stress , rigidité , ... paralysie ou fuite.


Cette approche rappelle les modèles de gestion du passé. Modèle de la carotte et du bâton , modèles de l'ère industrielle. Des modèles adaptés et efficaces pour la production de masse répétitive, où dans le quotidien il n'est pas nécessaire de penser , de réfléchir et d'innover.


Au XXI siècle en Europe , ce modèle est devenu inadapté et inefficace. Il est devenu anachronique.


La motivation vient de l'intérieur.

La Motivation  "forcée" de l'extérieur n'existe pas ... c'est alors plus un fonctionnement sous pression , sous contrainte .

Si vous développez une relation avec une personne et créez avec elle une alliance dans laquelle vous pouvez tous deux avoir confiance, vous avez établi les bases d'un partenariat. Ce partenariat permettra aux deux (ou plus ) d'échanger , de vous épauler et donner du feedback , d'apprendre , de vous challenger pour atteindre les objectifs convenus entre eux. Les conditions sont réunies pour travailler dans un environnement ouvert , flexible , ambitieux , productif , gagnant pour atteindre des objectifs communs.


Alors il peut y avoir motivation.


Quand on généralise à une équipe, créer un cadre pour permettre à l'équipe de travailler en confiance, d'être en mesure de faire face aux difficultés , d'être ouverte , flexible , motivée, ambitieuse , performante .


Arrivez-vous à établir ces relations avec vos employés, actionnaires , collègues, managers, clients, équipes ...?

Comment décririez-vous vos relations de travail ?
Comment motivez-vous?

lundi 14 octobre 2013

L'incertitude vous arrête?


Comment faites-vous face à l'incertitude ?


Comment la percevez -vous?


Dans un monde idéal , nous aimerions tous être en mesure de recueillir toutes les informations en détail , avoir le temps de les analyser soigneusement avant de prendre toute décision .


Cela permettrait d'être totalement prudent , efficace et performant dans notre prise de décision .


Malheureusement, le monde extérieur et les conditions que nous vivons ne nous le permettent pas.


D'abord, il n'est jamais possible de recueillir toutes les informations, certaines d'entre elles ne sont même pas rationnelles, sont relatives à des aspects humains, émotionnels ou politiques non tangibles.


Deuxièmement, vous n'aurez jamais le temps de les rassembler et de les analyser en détail. Il y aura toujours une partie cachée , une incertitude en plein milieu...


Comment vivez-vous cela?

Êtes-vous assez perfectionniste pour vous sentir mal à ce sujet ?

Ou êtes-vous à l'aise avec le fait d'avoir une compréhension générale et d'agir sur ces bases?


Dans la vie de tous les jours, il y aura toujours plus que ce que vous pouvez percevoir ou comprendre. Il y aura toujours des incertitudes. Il est important de les accepter.


Le leadership, c'est agir et décider dans des environnements complexes et incertains.

C'est compter sur votre intuition, sur l'ensemble de vos sens et de vos capacités pour ce faire.
C'est accepter l'imperfection. C'est danser avec les éléments.
Mais surtout, c'est agir, décider, se lancer, faire, être dans l'action.

Qu'en pensez-vous ?

Comment vivez-vous l'incertitude ?
L'incertitude vous retient ?

mercredi 2 octobre 2013

Qualité ou Excellence?


La différence entre un service de bonne qualité et un service d'excellence est minime au niveau opérationnel.
Elle est énorme au niveau de l'expérience vécue par le client. 


Elle réside dans la prise en charge, dans le soin apporté, dans le non-dit, dans le non-verbal.

Elle est dans l'équilibre, dans le fait de faire ce qu'il faut sans en faire de trop.
Elle est dans la discrétion, la connexion, l'intimité, le respect. Elle ne déborde pas. Elle n'en rajoute pas, elle n'est pas exubérante. 

Le service d'excellence est approprié adapté, ajusté, personnalisé, customisé.

Il doit être disponible, ouvert, il doit proposer mais laisser le client décider de son propre chef, à son propre rythme, à sa manière.
Il ne doit pas imposer, envahir, il doit laisser et respecter l'espace, la distance, le temps que souhaite le client...

Le service d'Excellence est un service à l'écoute, flexible, à la carte, artisanal. Il ne doit pas être standardisé, automatisé ou répétitif.


L'Excellence vient de l'intérieur, vient des personnes. Elle ne peut être délivrée que par des personnes présentes, motivées, heureuses d'être là, engagées, avec des valeurs.

L'excellence est passion.

Comment voyez-vous le niveau de service de votre entreprise?

Comment vous percevez-vous dans ce schéma?

Industriel ou Artisanal?

Bon ou Excellent?

Comment vos clients perçoivent-ils le service apporté?

mercredi 18 septembre 2013

Le cadre dirigeant, aligné avec lui-même?


La capacité d'une entreprise à être alignée au niveau de sa stratégie, sa gestion, son organisation et de ses équipes est essentielle pour obtenir des résultats tangibles et durables.


On parle toujours de l'alignement des organisations, mais on oublie un fondement important: que les dirigeants se sentent eux-mêmes en ligne avec leurs propres valeurs, ambitions et principes dans leurs fonctions au sein de l'organisation.


Il est efficace d’investir dans des programmes de développement des savoir-faire et savoir-être. Cela apporte des améliorations et des résultats à court terme à l'entreprise.


Mais si les fondamentaux de la personne, si les bases de sa construction ne sont pas identifiées, clarifiées, mises en mouvement vers l'action, on est susceptible de passer à côté du vrai potentiel de développement des personnes et de l’entreprise.


Donnons la parole aux personnes, pas seulement aux fonctions ou aux rôles.
Laissons les personnes être elles-mêmes dans leurs rôles, avec leur sensibilité, leurs capacités et leurs expériences, leurs atouts et leurs défis.


Accorder cette permission d'être soi-même apporte un plus incontestable. Cela permet à chacun de mieux ajuster les rôles qui leur conviennent et de construire la façon de les exercer la mieux alignée avec qui ils sont… Cela génére de meilleurs résultats tout en continuant d'apprendre...


Travaillez-vous ces aspects?
Vous sentez-vous vous-même aligné avec votre fonction?
Et votre équipe? Comment la voyez-vous?


Le coaching individuel et d'équipes répond à ces besoins de cohérence et d'alignement individuels et collectifs des personnes dans l'organisation ... 


Vous voulez en savoir plus, contactez info@autenticoach.com

lundi 9 septembre 2013

Leadership : Désencombrez votre esprit

Les débutants acquièrent de nouvelles théories et techniques jusqu'à ce que leurs esprits soient encombrés par les options.

Les étudiants avancés oublient leurs nombreuses options. Ils permettent aux théories et aux techniques qu'ils ont apprises de se retirer à l’arrière-plan.


Apprenez à désencombrer votre esprit. Apprenez à simplifier votre travail.


Lorsque vous êtes moins dépendant de connaître exactement quoi faire, votre travail devient plus direct et plus puissant. Vous découvrez que la qualité de votre conscience est plus puissante que n'importe quelle technique, théorie ou interprétation.


Apprenez combien  le groupe ou l’individu bloqués deviennent soudainement fructueux quand vous cessez d’essayer de simplement faire “la bonne chose”.



The Tao of Leadership - Lao Tseu

lundi 26 août 2013

Que vous reste-t’il de votre pause estivale?

Ce mois a été un mois de déconnexion, de repos, d’exploration. De détente et de bien vivre.


Vous avez pu profiter du soleil, de la nature, de la plage ... Vous avez vécu des moments calmes, des moments précieux avec ceux que vous aimez et qui vous aiment. Vous avez pu partager des moments chers, chaleureux et amusants ....
Quelles leçons retenez-vous de ces moments insouciants de l'été?
Que choisiriez-vous de garder pour ce retour au travail?


Ces vacances ont permis de vous reconnecter avec votre corps, de vous détendre physiquement et mentalement, de découvrir de nouveaux espaces et environnements,  de vous sentir vivant, énergique, tonique, curieux, ouvert, fluide...
Sentez cette énergie que vous avez enmagasinée. Gérez-la. Gardez ce sentiment.
Ne vous laissez pas prendre par la pression. Organisez-vous et prenez soin de vous pour continuer de vous sentir centré, énergique, dynamique, ouvert, flexible...


Restez avec ce sentiment de lâcher prise, de légèreté physique et mentale.
Bien que le rythme s'accélère, que la pression augmente, prenez plaisir à faire ce que vous faites. Ne vous prenez pas trop au sérieux, ne soyez pas rigide ... Gardez la sérénité, la flexibilité, la curiosité et l'enthousiasme qui vous ont accompagnés pendant ces semaines d'été ...

Avec cet état d’esprit vous serez efficace, performant et pro-actif ... tout en vous amusant!


Qu'en pensez-vous?

mercredi 17 juillet 2013

Avez-vous réponse à tout?


Lors d’une conversation avec quelqu’un, un ami, un collègue, un parent, vous est-il déjà arrivé d’avoir en face de vous quelqu’un qui a réponse à tout?

Comment vous êtes-vous senti pendant et après cette conversation?

Plutôt écouté, pris en charge, rassuré, épaulé, conseillé? Vous avez senti quelqu’un qui vous apportait des conseils utiles, qui vous aidait dans votre démarche, dans vos problèmes?


Ou vous vous êtes senti seul, frustré, nié, bafoué... Vous avez ressenti que l’autre ne vous écoutait pas, qu’il restait dans son petit monde fait de certitude et de vanité, qu’il en avait rien à faire de vous...Vous êtes reparti plombé, épuisé, démoralisé.... Et vous, vous est-il arrivé d’avoir réponse à tout? Certainement... cherchez bien!
Vous aviez des certitudes, tout vous semblait clair, limpide, les questions ou problèmes qu’on vous soumettait étaient d’une simplicité, d’une évidence....! ... D’une simplicité, d’une évidence...pour vous... Qu’en est-il de la personne en face? Votre posture l’a t’elle aidée en quoi que ce soit? Vos certitudes lui ont elles apporté quelque réconfort? L’écoute, ce n’est pas que recevoir et traiter une information pour y apporter une réponse.
C’est aussi faire preuve d’empathie, ètre présent dans l’instant, se mettre à la place de l’autre, laisser l’autre s’exprimer, faire son chemin...
Souvent l’autre n’a pas besoin de VOS réponses, il a besoin de créer SA propre réponse.... Et vous, préferez-vous lui apporter vos réponses...

Ou préferez-vous l’aider un tant soit peu à trouver les siennes?

dimanche 7 juillet 2013

Management en attente?


La conjoncture et l'incertitude actuelles sont si déroutantes que dans certaines entreprises le mot d'ordre est devenu l’attentisme.
Il faut dire qu'il est difficile aujourd’hui de comprendre l’environnement, d’analyser les résultats, en tirer des enseignements et prendre les bonnes décisions...

Du coup on préfère ne rien faire.

Pourtant les réponses et les solutions se trouvent au sein des organisations. 

Dans la capacité de chacun et de tous d'observer, de mettre en commun, de comprendre et d’apprendre à s'adapter, expérimenter, innover et s'ajuster en permanence pour obtenir des résultats.

Plus que jamais la réussite collective est à construire au fil de l'eau, en équipe, avec ouverture, humilité et flexibilité.

Votre équipe est-elle prête à celà? 
Sait-elle gérer cette incertitude, partager ces inquiétudes, accepter de se tromper?
Arrive-t'elle à avancer, innover, agir, se remettre en question et s'adapter pour réussir?

Et vous? Êtes-vous prêt à celà? 
Savez-vous être ouvert, à l’écoute?
Savez-vous faire confiance, 
partager, challenger, arbitrer, décider, mobiliser, et mettre en oeuvre avec flexibilité et agilité?

lundi 1 juillet 2013

Management, Qualité de Service et Vente

Toutes les activités liées aux clients sont stratégiques.


Prendre soin des clients, développer les ventes et maintenir des relations de confiance durables sont des activités exigeantes pour les collaborateurs. Ces activités font plus appel à leur motivation et leur savoir être qu’à leurs connaissances ou leur expertise.
La qualité du service et l'efficacité commerciale d'une entreprise exigent de leurs employés soient présents, motivés et engagés, jour après jour.
Ceci dépend directement des styles et types de management exercés par les dirigeants et chefs d’équipe.


Quand un manager se montre froid, indifférent, quand il ne montre pas d’intérêt ou d’attention pour son équipe, lorsqu’il ne voit en eux que des ressources ... Quel impact peut-on en attendre?
Les clients finissent par être traités de même, comme des ressources ...


Si en revanche le manager fait confiance à son équipe, écoute, s'intéresse et accorde de l'importance à ses collaborateurs et leur laisse prendre des initiatives,... ... naturellement, ils seront plus présents et disponibles pour les clients, à leur écoute, à leur service, vendant plus et mieux, développant la relation, les fidélisant ...


Recherchez l'excellence dans vos relations avec vos équipes, et les clients pourront vivre des expériences mémorables avec votre entreprise.


Passez-vous ce temps de qualité avec votre équipe?
Entretenez-vous des relations de qualité avec eux?

mardi 18 juin 2013

Le Tao du Leadership : Au-delà des techniques


Un voyageur expérimenté n'a pas besoin d'un voyage organisé pour aller dans des endroits en toute sécurité.
Un bon discours politique n'a pas besoin de faire des promesses ou de contrarier la foule.
Un bon mathématicien n'a pas besoin d'un ordinateur pour résoudre tous les problèmes.
Une maison sécurisée n'a pas de boulons et de barres et de serrures et des alarmes partout, pourtant un cambrioleur ne peut y pénétrer.

La capacité du leader sage ne repose pas sur des techniques ou des trucs ou des exercices définis. La méthode de la conscience-du-process s'applique à toutes les personnes et à toutes les situations.
L'état personnel de conscience du leader crée un climat d'ouverture. Le centre et la terre donnent au Leader stabilité, souplesse et endurance.
Parce que les leaders voient clair, le leader peut faire la lumière sur les autres.

Les membres du groupe ont besoin du leader pour orientation et facilitation. Le leader a besoin des personnes pour travailler avec lui, pour servir. Si les deux ne reconnaissent pas le besoin mutuel de s'aimer et de se respecter les uns les autres, chacun passe à côté de l'essentiel.
Ils ratent la créativité et la polarité de la relation élève-enseignant. Ils ne voient pas comment les choses se arrivent.

Le Tao du Leadership par Lao Tseu

mardi 11 juin 2013

Écoutez le silence.

Les gens ont beaucoup de choses à dire, à commenter, à communiquer, à crier parfois.

Parler de choses importantes peut être une thérapie incroyablement puissante pour les gérer, les articuler, les verbaliser, les comprendre ou les voir différemment ... Cela peut vous aider à mieux vous connaître, à grandir,  à apprendre.

Parfois, je rencontre des gens dont le rythme et la cadence de parole sont tellement accélérés que vous vous sentez pris à la dérive par leur flot verbal, comme pris de vertige ou ivre ...
Vous avez de la peine à percevoir leur discours comme un moyen de comprendre, d'avancer ou d'apprendre...

Plutôt le contraire ...
Très souvent, les gens qui parlent beaucoup, avec un rythme soutenu et enivrant, n'apprennent ni ne découvrent de nouveaux horizons sur eux-mêmes ...
Leurs mots, leurs histoires sont devenues leur prison. Les histoires qu'ils racontent les enferment à l'intérieur de leurs propres croyances, de leurs interprétations. Ils deviennent comme des victimes piégées dans une impasse ...


Leurs paroles sont comme un appel au secours, un cri d'impuissance face à une situation qu'ils ne peuvent pas assumer ou gérer.

Et il semble que tant qu'ils resteront dans leurs histoires répétitives, rien ne pourra changer ...

Vous n'êtes pas vos histoires. Vos histoires ne sont pas vous. Elles ne vous définissent pas comme personne.

Je vous vois comme une personne créative, complète, puissante.
Le silence a plus à vous dire que ces histoires, ces auto-justifications.

Ne vous jugez pas vous-même. Ne vous justifiez pas.
Pardonnez-vous. Ayez confiance en vous.

Écoutez le silence.

jeudi 6 juin 2013

Quels pouvoirs laissez-vous entre les mains d'autrui?


Dans la vie personnelle ou professionnelle, il y a des gens qui se laissent définir par d'autres.
Par des parents, frères et sœurs, la famille, des collègues, patrons, amis ...


Eux disent que si vous êtes bon, si vous valez, ce que vous valez, combien vous valez, quoi penser, ce que vous faites bien, quelles compétences vous avez ... Ils vous disent ce que vous faites mal, quelles sont vos faiblesses, vos lacunes, vos carences...
Et vous les croyez...

D'autres personnes, en revanche, douteront, questionneront, mettront en doute tout ce qui vient de l'extérieur.

Et elles ont raison. Les jugements et les opinions des autres en disent souvent plus sur eux que sur vous. Et, de ce fait, en général, ils ne vous servent pas.

Ce qui est important pour vous, c'est ce que vous faites ou ne faites pas. Sont vos actions, vos résultats et de les expériences que vous vivez. Ce sont vos valeurs, vos rêves, votre énergie et votre équilibre. Ce qui importe est de savoir quelle personne vous êtes, qui vous êtes, qui vous voulez être ... et ce que vous faites pour l'être dès aujourd'hui.

Que voulez-vous pour vous-même?

Acceptez-vous que d'autres dirigent votre vie?
Ou vous vous créez votre propre opinion et définissez ce que vous voulez et ne voulez pas dans votre vie ...

Dans quel camp êtes-vous aujourd'hui?

mercredi 29 mai 2013

Les 3 Composantes Clés dans la Prise de Décision.

Dans les entreprises, les processus et mécanismes de prise de décision dépendent de la culture et de la structure de l'organisation et des styles de leadership et de direction...


La façon dont les décisions sont prises dans une entreprise en dit long sur son mode de management et son environnement concurrentiel :

- Si elle est plutôt orientée vers la flexibilité et le changement continu ... ou plus traditionnelle et conservatrice,

- Si la structure est plate et directe ... ou plutôt pyramidale et hiérarchique,

- Si la culture est plutôt d'inspirer et déléguer... ou pousser et contrôler


Quelle que soit la culture, le pays ou la langue, il y a toujours trois éléments qui influencent la prise des décisions dans l'entreprise :



- L’élément Rationnel : les données, les analyses, le raisonnement et la logique justifient les décisions,

- La composante Émotionnelle : la dimension non rationnelle, influencée par l’intuition, les sentiments, l’état d’esprit, les perceptions, ou les émotions...individuels et collectifs,

- La dimension Politique : dépend des règles écrites ou non écrites, de la culture de l'entreprise, des influences, des personnalités, des relations, des engagements et enjeux de pouvoir présents dans l'organisation...


Ces trois éléments sont toujours présents dans toute décision prise ... ou non prise...


Quelles composantes sont les plus présentes dans votre entreprise?

L’équilibre actuel apporte-t'il de la valeur à l'entreprise? Produit-t'il des résultats?

Y a t-il des changements que vous aimeriez y amener?

lundi 20 mai 2013

Le pouvoir des émotions: Comment gérez-vous vos émotions?


Le monde moderne, en particulier celui de l’entreprise, laisse peu de place pour les émotions.


Il est basé sur l'efficacité, la production, la rentabilité, la vitesse. Il n'y a pas d’espace ou de temps pour elles.


Dans ce contexte exigeant et frénétique, les personnes s’endurcissent, se rigidifient... Elles tournent le dos à leurs sentiments, à leurs émotions. Elle se créent une protection, s’enferment dans une coquille et agissent à partir de là.


Dans le même temps, en tant que mammifères et êtres sociaux que nous sommes, nos émotions sont la base de notre vie, de notre énergie, elles sont notre boussole et notre connexion au monde. Sans émotions nous sommes des machines.


Comment concilier la vie moderne et les émotions ?
Comment éviter de s’enfermer dans sa coquille?


Le leadership, l'efficacité et l'équilibre proviennent de la capacité de chacun de s’associer ou de se dissocier de ses émotions.

Quand un chirurgien cardiaque opère un enfant de trois ans, il est préférable qu’il ne soit pas émotif ou nerveux pour tenir le scalpel.
Il est vital qu’il se dissocie de ses émotions pour être le plus attentif, professionnel et précis que possible.

Quand un manager communique ou anime une réunion ou un entretien, il serait mieux qu’il ne se comporte pas comme un robot et qu’il fasse preuve d'empathie, d'écoute, qu’il soit professionnel, mais aussi présent, humain, authentique, source d'inspiration.
S’associer émotionnellement  est nécessaire pour avoir de la présence et de l’impact dans un échange.

La complexité réside dans la création d'un juste équilibre ... Celui qui fonctionne au mieux pour chacun ... pour éviter d’être tel un robot ou une machine ou au contraire, d’être émotionnellement trop sensible ou fragile.

Développez votre capacité à passer de l'un à l'autre de ces registres vous apportera pouvoir et influence dans votre vie et dans vos interactions avec les autres. Travaillez cette agilité, cette souplesse. Le pouvoir n'est pas d'être comme une machine, comme un robot.

Ne vous détournez pas de vos émotions. Elles sont ce qu’il y a de plus personnel, intime et puissant en vous.
Mais gérez les. Ne les laissez pas vous envahir au mauvais moment et faites en un atout aux bons moments.

Comment gérez-vous vos émotions?