Marc DUFRAISSE - Made in AutentiCoach Partners

Marc DUFRAISSE - AutentiCoach Partner

Nous créons des espaces dédiés au développement des personnes et de l'entreprise.

vendredi 30 décembre 2011

Quel est votre voeux le plus cher pour 2012?


La fin d’une année et le début d’une nouvelle année, ça peut être un moment pour s’arrêter, faire une pause, faire un point, se remémorer, prendre du recul.

Un moment pour se rapprocher des personnes importantes, partager des instants de rigolade, de folie, de fête et de complicité, d’intimité, de chaleur humaine, d’amour.

Une période pour regarder le chemin parcouru, pour se ressourcer et continuer à se réinventer.

Quand on envisage ou imagine l’avenir on a tendance à le faire avec les yeux du passé. C’est humain et normal, nous percevons le monde en fonction de notre vécu...
Et si on ouvrait
nos pensées, notre imagination,  les possibilités au delà des limites du passé?

L’avenir peut être, pourrait être totalement différent. Nous, et seulement nous, pouvons décider qu’il en soit ainsi.

Quel est votre rêve?
Si on ouvrait l’éventail de tous les possibles, quel serait votre voeux le plus cher pour 2012?

Bonne année 2012!
Que tous vos rêves se réalisent pour cette nouvelle année!

mercredi 21 décembre 2011

Fêtes de Noël: Obligation ou Plaisir

Noël c’est le regard émerveillé des enfants. C’est la magie.
C’est aussi la profusion d’achats inutiles...

Noël c’est se retrouver en famille, partager des moments intimes avec des personnes aimées.
C’est aussi, au fil des années, nous voir nous éloigner les uns des autres, voir se monter les tensions et comprendre que rien ne sera plus jamais comme avant.

Noël c’est le plaisir, c’est se régaler de mets exquis, de boissons fabuleuses.
C’est aussi le trop plein, l’indigestion et la gueule de bois.

Et si Noël n’était plus une obligation? Si c’était un évènement choisi et non imposé?


Si l’on gardait des yeux d’enfants pour en vivre et en savourer chaque moment?  

vendredi 16 décembre 2011

Quel type de relations entretenez-vous?

Chaque jour, nous communiquons et échangeons  avec beaucoup de gens.
La diversité des relations que l'on peut entretenir est infinie ...Infinie comme la diversité des personnes elles-mêmes....

Toute cette diversité varie selon les valeurs et les schémas qui structurent et nourrissent les relations :

   D'un côté on trouve les relations les plus faciles et fluides. Elles sont fondées sur l'interdépendance et la transparence. Le but de chacun est la communication, la collaboration et la croissance. Les éléments clés en sont la confiance, l'attention, l'écoute, le soutien et l'ouverture...


.. De l'autre côté des relations plus compliquées et tendues sont basées sur le rapport de force et la dépendance. Elles sont structurées comme une balance des paiements, débit, crédit, solde. La méfiance, le manque d'échanges directs ou clairs et le ressentiment limitent les possibilités d'ouverture et de développement.


  Le premier type de relations est un tremplin pour chacune des parties. Tremplin à partir duquel tout est possible, sans limites. Le soutien et la reconnaissance de l'autre sont le moteur de l'échange, de l'expérience, du développement personnel et du dépassement de soi, individuellement et en équipes...

...Le second est un huis-closun emprisonnement. L'énergie s'y auto-consume et génère agressivité, amertume, sclérose et tristesseIl n'y a pas de limite quand vous faites payer votre impuissance, votre stress et/ou vos peurs à l'autre.

La relation d'interdépendance est abondance et croissance.
Le relation de dépendance est carence et paralysie.

Et vous, entre ces deux extrêmes, comment évaluez-vous vos relations avec votre patron, votre équipe, vos partenaires?

mercredi 14 décembre 2011

Vous sentez vous sûr de vous en tant que dirigeant, qu'entrepreneur, que leader?

"S'acharner produit des résultats inattendus: 
  • Le chef "bling bling" manque de stabilité 
  • Essayer de précipiter les choses ne mène nulle part
  • Essayer d'apparaître brillant n'est pas très inspirant 
  • Les dirigeants peu sûrs d'eux-mêmes essaient de se promouvoir
  • Les dirigeants impuissants capitalisent et campent sur leur position 
  • Il n'est pas facile de faire remarquer combien on est bon. 
Tous ces comportements proviennent de l'insécurité de la personne. Ils se nourrissent de cette insécurité. Aucun d'entre eux ne contribue au résultat. Aucun ne contribue à la santé du leader. 

Le leader qui sait comment se produisent les choses ne fait pas cela. 
Considérez: 
Quand vous pensez que vous êtes si bon, à qui vous comparez-vous? A Dieu? Ou à  vos propres insécurités? 

Cherchez-vous la célébrité? La renommée va compliquer votre vie et compromettre toute simplicité dans vos allées et venues. 
Est-ce l'argent? L'effort pour essayer de devenir riche vous vole votre temps. Toute forme d'égocentrisme, d'égoïsme, obscurcit votre moi profond et vous cache comment les choses arrivent .." 

La sagesse du Leader - Lao Tseu

Êtes-vous un leader sage? Un dirigeant sage?


 Le dirigeant sage ne ​​fait pas un spectacle de sainteté ou d’accorder des grades en récompense de bonnes performances.
Cela créerait un climat de réussite et d'échec. La concurrence et la jalousie suivraient.

Tout comme souligner le succès matériel: ceux qui ont beaucoup deviennent avides, ceux qui ont peu se convertiraient en voleurs.

Lorsque l’on renforce les apparences, les gens se bousculent pour plaîre.

Le dirigeant sage apporte une attention respectueuse à tous les comportements. Ainsi, le groupe devient ouvert aux possibilités de nouveaux comportements.
Les gens apprennent beaucoup quand ils sont ouverts à tout et pas seulement à reproduire ce qui plaît au professeur.

Le leader montre que le style n'est pas un substitut à la substance, que la connaissance de certains faits n'est pas plus puissante que la sagesse simple, que la création d'une impression n'est pas plus puissante que d'agir de son propre centre.

Les élèves apprennent qu'une action efficace naît du silence et un sens d'être clair . En cela, ils trouvent une source de paix.

Ils découvrent que la personne qui est terre à terre peut faire ce qui doit faire plus efficacement que la personne qui n’est simplement qu’occupée.

Le Tao du Leadership - Lao Tseu

Et vous, qu'en pensez-vous?