Marc DUFRAISSE - Made in AutentiCoach Partners

Marc DUFRAISSE - AutentiCoach Partner

Nous créons des espaces dédiés au développement des personnes et de l'entreprise.

vendredi 16 juillet 2021

Posséder ou être possédé

 Il y a quelques années, je coachais le PDG d'une importante banque d'affaires. Il m'a raconté une anecdote qui m'a beaucoup frappé. 


L'un de ses meilleurs clients avait l'habitude de venir à la banque une fois par mois pour examiner la performance de ses actifs. Il avait en fait assez pour vivre confortablement 100 vies. Mais périodiquement, il se rendait à la banque, rencontrait le PDG et se montrait frustré par le fait que son argent n'avait pas le niveau de performance qu'il attendait, et repartait triste, frustré et en colère.

Un jour, le PDG lui a courageusement expliqué que le marché n'avait pas la même perspective qu'il y a quelques années, mais surtout qu'il pouvait changer sa vie en changeant sa perspective et en se contentant d'une performance globale satisfaisante. 


À partir de cette anecdote, j'ai toujours été fasciné par notre culture de la possession et la façon dont elle peut réellement prendre le contrôle sur nous.


J'ai vu des gens obsédés par leur maison, leur voiture, leur bateau, leur fortune,... mais aussi par leur position, leur statut, leur travail, ou, plus surprenant, par leur femme/mari, leurs enfants... essayant d'arrêter le temps pour s'accrocher à eux et ne pas les perdre.


Qu'est-ce que vous possédez qui a tant de valeur pour vous ?

En retour, que pensez-vous qu'il puisse vous posséder ?


Parfois je pense à toutes ces possessions que nous avons dans notre vie et qui peuvent mettre en danger notre liberté... sans que nous en soyons conscients !


Où avons-nous besoin de voyager plus léger ?

Qu'avez-vous besoin de laisser partir ?



mardi 27 avril 2021

Les 4 principes du leader authentique


Un collaborateur vient voir le leader et lui dit : - Je dois te raconter comment se conduit un membre de ton équipe
Le leader:
- Je t’arrête tout de suite: As tu passé ce que tu veux me dire à travers les trois tamis?
- Les trois tamis?
- Tes propos doivent passer par les trois tamis. Le premier est celui de la Vérité. - As tu vérifié que ce que tu veux me dire est vrai?
- Non, je l’ai entendu dire et ...
- Bon, alors tu as certainement fait passer tes propos à travers le deuxième tamis, celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire est quelque chose de bon?
- Non, plutôt le contraire….
- Passons alors au troisième tamis: est-ce que ce que tu veux me dire est Utile?
- Utile? Pas vraiment…
- Eh bien si ce que tu veux me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas l’entendre. Quant à toi, je te conseille de l’oublier.
- D'accord...
- Mais, au delà de ça, dis-m'en plus. Je te suis reconnaissant d'être venu me voir. J'aimerais avoir de tes nouvelles. Comment ça va? ... Comment ça marche? ... As tu des choses à me dire, à partager? Des idées, suggestions, désirs, ambitions? Comment puis-je t'aider? Vérité, Bonté, Utilité,... Empathie.


vendredi 1 janvier 2021

Résilience, Résistance et patience



L'année 2020 a été compliquée, incertaine, stressante, catastrophique. 

Notre capacité de résilience dans des conditions défavorables comme celles de cette année est liée à notre capacité à accepter ce qui se passe, à ne pas le prendre personnellement, à ne pas résister. 
Il s'agit de lâcher prise sur les attentes du passé, d'être patient, fluide, de se réinventer jour après jour pour générer de nouvelles opportunités, d'acquérir de nouvelles compétences, de développer de nouvelles possibilités. 

L'année 2020 nous a appris à être reconnaissants pour ce que nous avons, à nous détacher de ce que nous avons perdu. 

Elle nous a reconnectés à la précarité de la vie, au moment présent. 

Rien n'est perdu. 
Tant qu'il ya de la vie, il y a des possibilités 
Votre attitude crée des opportunités. 

Soyez patients. Ne résistez pas. 
Continuez. Acceptez. Persévérez. 
Amusez-vous bien. 
Vivez !

Je vous souhaite une année 2021 riche en opportunités, en apprentissages et en succès ! 


mercredi 25 novembre 2020

Tao du leadership : un leadership impartial



Pouvez-vous servir de médiateur sur des problèmes émotionnels sans prendre parti ou choisir des favoris ?

 

Pouvez-vous respirer librement et rester détendu même en présence de craintes et de désirs passionnés ?

 

Vos propres conflits sont-ils clarifiés ? Votre propre maison est-elle propre ?

 

Pouvez-vous être aimable avec toutes les factions et diriger le groupe sans dominer ?

 

Pouvez-vous rester ouvert et réceptif, quelles que soient les questions qui se posent ?

 

Pouvez-vous savoir ce qui émerge, tout en gardant votre sérénité pendant que les autres découvrent par eux-mêmes ?

 

Apprenez à diriger de manière enrichissante.

 

Apprenez à diriger sans être dominateur.

 

Apprenez à être utile sans vous attribuer le mérite.

 

Apprenez à diriger sans être contraint.

 

Vous pouvez le faire si vous restez impartial, clair et terre à terre.

 

                                Tao du leadership - Lao Tsu


mardi 14 juillet 2020

Réalités et Tactiques dans les organisations à distance



  
Il y a quelques mois encore, la réalité quotidienne de la plupart des entreprises consistait à travailler physiquement dans les locaux de l'entreprise. Dans ces locaux, et plus encore avec les aménagements "open space" si populaires, les employés sont potentiellement visibles tout au long de la journée de travail. Ils sont ainsi très conscients qu'ils peuvent toujours être observés dans leurs comportements et leurs attitudes. Selon la culture et les us et coutumes de l'entreprise, vous pouviez trouver des bureaux où les employés passaient plus de temps à faire semblant de travailler qu'à réellement travailler.
Dorénavant, le travail à distance change les règles et se montre beaucoup plus efficace : on ne perd plus de temps ni d'énergie à faire semblant.

Cependant, lorsqu’il travaille à distance, même s’il peut contrôler comment et quand il est visible pour les autres, le collaborateur ne peut plus se cacher. Au quotidien il ne peut plus compenser son éventuel manque de compétence ou d'engagement par ses talents de communication et ses aptitudes sociales.
Dans le passé, les collaborateurs pouvaient éventuellement se cacher et rester crédibles. Cela n'est plus possible.
Il ne suffit pas d'être impliqué. Il doit être engagé, actif et performant.

Quelle est la conséquence pour les dirigeants ?

L'ambiguïté n'est plus possible. Travailler à distance signifie que vous devez être beaucoup plus précis et plus clair en matière d'information, de missions et de soutien. Vous ne pouvez rien prendre pour acquis. Vous devez vous assurer que les gens sont alignés et engagés. La communication et la proactivité sont essentielles.

L'autre défi consiste à ce que l'équipe virtuelle reste soudée . Comment pouvez-vous y parvenir ?
Vous devez créer des espaces permettant aux gens d'interagir en équipe et en tête à tête... mais en gardant toujours le rythme, en évitant les réunions virtuelles interminables qui tuent l'énergie et la connexion.

Enfin, la principale difficulté à laquelle les dirigeants sont confrontés aujourd'hui est de gérer la peur et l'incertitude. Les restrictions de confinement ont été vécues très différemment par chacun de vos collaborateurs et les niveaux de stress et d'insécurité peuvent être très différents mais aussi très élevés pour chacun.

Nous sommes au cœur d'une crise profonde dans laquelle nous devrons inventer de nouvelles façons de nous connecter avec nos équipes, mais aussi faire face à ces situations et les gérer nous-mêmes. Plus que jamais, notre capacité à faire preuve d'empathie, à être présents, proches et solidaires des membres de nos équipes, notre capacité à réellement écouter et comprendre où ils se trouvent, et la façon dont nous les soutiendrons seront les clés des succès futurs de nos équipes.

Et vous, comment faites-vous ?

lundi 13 avril 2020

La sagesse de la vie


Individuellement chacun de nous nous créons notre propre vision du monde, notre propre raisonnement. Nous avons façonné notre perception de la réalité, notre compréhension de ce qui nous entoure. Notre esprit a donné un sens à ce qui nous arrive, à ce que nous voyons et ressentons.
C'est ainsi que se forgent nos croyances, nos réalités, nos certitudes.

Nous ne voyons pas le monde tel qu'il est,
nous voyons le monde tel que nous sommes

Jusqu'au jour où nous trébuchons, tombons, échouons et que notre réalité ne nous apporte plus de réponses, notre logique ne fonctionne plus... De quoi se sentir confus, désorienté, perdu...

Alors on doit se remettre en question, s'adapter à ces nouvelles réalités que l'on découvre... Peut-être s'ouvrir à de nouveaux domaines dont on ne connaissait même pas l'existence.

La vie finit par vous pousser aux limites de votre compréhension, vous désorienter. Elle vous conduit à échouer, à douter, à lâcher prise, à tomber... et à vous relever.

Elle vous pousse à mieux vous connaître.
Pour vous rendre meilleur. 
Plus authentique. 
Plus sage. 
Pour être plus cohérent, plus centré, plus efficace.
Elle vous conduit à échouer, à douter, à lâcher prise, à tomber... et à vous relever.

Pour prendre le bon chemin, pour être le leader de votre vie.

Profitez-vous de ces moments de doute et de confusion pour grandir ?

lundi 23 mars 2020

N'est-ce pas ce dont nous avions juste besoin ?



Une citation dit que la vie nous apporte les expériences dont nous avons besoin pour grandir. Qu'il n'y a pas de coïncidences, que rien n'arrive par hasard.
D'une certaine façon, la crise que nous traversons n'est pas une coïncidence.

Les crises financières passées nous ont appris à nous battre davantage pour survivre, à être actifs, à persévérer, à être résilients en se réinventant continuellement pour survivre économiquement et socialement.

Cette crise-ci, il s'agit de s'arrêter. S'arrêter et être capable de ralentir, de respirer, de réinventer notre façon d'être en relation avec les autres et de poursuivre nos activités, nos carrières.

Il y a là un message pour ce monde, pour les institutions et les entreprises. Il y a là un message pour nous. 

Il s'agit de revenir à l'essentiel, à soi-même, à sa vie, à ses priorités, à ses ambitions et désirs réels.

Ces temps nous permettent de redécouvrir qui nous sommes et ce qui nous entoure, de prendre conscience de notre capacité à nous adapter, à apprendre et à changer nos habitudes quotidiennes. C'est le moment de devenir plus curieux de la nouveauté, d'apprendre et de tester de nouvelles choses, de nouvelles habitudes.

C'est un luxe de pouvoir continuer à son propre rythme, à sa propre cadence. Avez-vous réussi à ralentir ?  

Que vous montrent ces moments ? Que révèlent-ils sur vous ?


mercredi 26 février 2020

Accros à la victoire


Nous sommes accros à la victoire.

Et quand quelque chose nous résiste, quand nous faisons des erreurs et/ou échouons, cela nous remplit de tristesse, de découragement, de colère... Nous perdons notre confiance en nous, notre estime de soi. Nous le vivons mal, nous en souffrons...

Qu'est-ce que gagner ?

C'est alimenter notre compétitivité, notre ego, c'est rivaliser... Si nous gagnons, c'est que d'autres perdent... d'autres qui n'ont pas été aussi "bons" que nous...
Qu'est-ce que la victoire? 
C'est nourrir notre ego. C'est créer cette illusion de super-héros, de surhomme ou de wonderwoman...

Gagner et réussir, c'est l'illusion d'être arrivé, d'avoir abouti... et maintenant ? Le temps s'est-il arrêté ? Ça y est, on l'a fait... Vous êtes sûr ? Qu'est-ce qu'on a fait? Cela a-t'il un sens ?

Pour moi, notre frustration, notre sabotage incessant vient de cette idée, de cette attente, de cet espoir ...de gagner, de triompher...

Nous nous accrochons à ces objectifs, à ces clichés, à ces chimères en désespoir de cause, sans nous relier à ce que nous voulons vraiment au fond. ... nous nous illusionnons à posséder, à avoir ... plutôt qu'à être ...

Loin des stéréotypes, au fond de vous ... qu'est-ce que ce serait pour vous de gagner ? ... à quoi ressemblerait la victoire ?...

Et si le bonheur n'était pas là... ni dans la victoire ni dans le triomphe...
Et si c'était dans le lâcher prise, le laisser tomber ces chimères et ces espérances ridicules mais écrasantes pour se centrer sur soi-même, sur ce qui est vraiment important pour soi... 
...C'est peut-être celà la vraie  victoire, vous ne pensez pas ?

Qu'est-ce qui est important pour vous ? Qu'est-ce que réussir pour vous ?


mercredi 22 janvier 2020


Heureuse et Authentique Année 2020!

mercredi 27 novembre 2019

Le leadership: Connexion et Contexte

Les entreprises s'efforcent de développer la responsabilisation, l'appropriation et le leadership de leurs collaborateurs à tous les niveaux de l'organisation...

Les réalités sont généralement différentes :  certains décident pendant que d'autres exécutent ... Les relations sont déséquilibrées... Les communications sont principalement à sens unique... Le lien entre les décideurs et les acteurs est faible ...

Avec quelles conséquences?

Les collaborateurs ont un faible niveau de motivation et d'engagement. Les standards de qualité et de service sont moyens. Dans une économie difficile, les niveaux de tension et de stress augmentent et paralysent les équipes...

Le plus étonnant c'est que ni les managers ni les collaborateurs ne se sentent satisfaits de la situation …
Les premiers ne font pas totalement confiance à leurs équipes.
Les seconds ne se sentent ni écoutés ni pris en compte et adoptent des comportements répétitifs et routiniers.

Et pourtant, cela pourrait changer!

Le leadership consiste à créer une connexion et un contexte appropriés à créer du changement et obtenir des performances.

Un niveau de connexion qui améliore les communications ouvertes et plus étroites et développe l'intimité, la crédibilité, les relations, la confiance.

Un contexte ouvert, non critique et inspirant qui permet de négocier des alliances avec des collaborateurs et des équipes ayant un engagement partagé sur des objectifs communs.


Connexion et Contexte. Contexte et connexion.

Travaillez sur ces deux leviers clés et vos équipes démontreront le niveau de soutien et d'engagement dont vous avez toujours rêvé!

L'équipe de rêve à portée de main! 

Qu'en pensez-vous?


vendredi 8 novembre 2019

Conflits: Devons-nous les accepter ou les interdire?


Les conflits sont-ils utiles?

Les conflits dans une entreprise sont-ils le signe de son dynamisme ou de sa désorganisation?

Les managers doivent-ils les accepter ou les interdire?

Derrière le conflit il y a des besoins non identifiés, des perspectives et des points de vue non encore pris en compte.

Au-delà du conflit, il y a potentiellement des idées d'amélioration, des opportunités commerciales ou des domaines de développement pour l'organisation.

Le conflit est une preuve qu'il y a motivation, engagement, dynamisme.

Le problème, c'est que les situations de conflit font appel aux émotions. Elles sont inconfortables. Elles créent du stress et sont dès lors difficiles à gérer.

Elles poussent les personnes vers l'inconnu, l'incertitude, le danger. Elles génèrent de l'adrénaline, créent de l'urgence. Le conflit fait apparaître notre côté plus animal, crée du stress, nous pousse à la paralysie, à l'agression ou à la fuite.

Le conflit réveille nos émotions, notre vulnérabilité, notre fragilité.

Dans le même temps le conflit est la preuve que le sujet a son importance, qu'il est grave. Que cela vaut la peine de se battre et de s'en occuper.

Une entreprise sans conflit est endormie, somnolente, engourdie.

Y a-t-il des conflits dans votre entreprise?

Les gérez-vous? Les évitez-vous?
Comment les vivez-vous?

Tirez parti des conflits. Apprenez à les gérer et vous obtiendrez des résultats extraordinaires.

Pour ce faire, créez un contexte différent, qui prend de la hauteur, redonne du sens, se rattache à la mission de l'organisation, à la vision de l'entreprise.

Qu'en pensez-vous ?

vendredi 13 septembre 2019

#Leadership : Ton entreprise a-t'elle une #Culture d'Exigence ou de Pardon?


Les défis de développement, de rentabilité, de compétitivité des entreprises créent des tensions qui influent sur les niveaux de confiance et d'efficacité des collaborateurs.

C'est dans les moments
où les entreprises doivent le plus se battre ou innover que le contexte les encourage plutôt à être prudents et conservateurs dans leurs attitudes.

Toutes les entreprises ont une culture implicite de l'objectif, du devoir, de l'engagement ...et de la sanction... En essayant d'organiser et de systématiser les procédures, on aplanit la diversité, on bâillonne les individualités, on écarte l'initiative ou l'innovation.


Toutefois, une valeur puissante est capable de contrebalancer cette situation: celle de savoir pardonner.

Elle est peu fréquente et rarement affichée parce que la réussite est une obligation, une exigence. La réussite n’est pas négociable. Acceptez le pardon serait ouvrir la porte à l'erreur, à l'échec. Inacceptable!

La capacité de pardonner est pourtant la base de la confiance.
Pardonnez les erreurs c’est donner l'occasion d'apprendre pour s’améliorer, de rater pour réussir.

Les meilleurs professionnels ne sont pas ceux qui ne font jamais d’erreurs. Ce sont ceux qui échouent et en tirent les enseignements.

Donnez-vous sa chance à votre équipe?
Créez-vous un contexte de confiance pour permettre la nouveauté, la différence?
Savez-vous pardonner?

vendredi 31 mai 2019

Comment gérer les négociations difficiles ?

Les négociations sont efficaces lorsque les deux parties sont en mesure de regarder le problème sous tous les angles possibles afin d'être ouvertes, flexibles et créatives dans la recherche d'une solution.

 Parfois, le problème est si important, ce qui est en jeu est si grand que, sans s'en rendre compte, les gens deviennent lentement partie intégrante du problème.

  Quand vous êtes le problème, comment voulez-vous prendre du recul, varier les perspectives pour proposer des options, ne pas vous faire piéger.... C'est pas possible !

 Vous êtes bloqué sur le sujet... vous vous sentez prisonnier... vous le prenez personnellement... il n'y a pas de fluidité.....

 Quel est le problème ? Que voulez-vous ? Que recherchez-vous ?
Êtes-vous prêt à faire preuve de souplesse, à écouter, à interagir, à construire une solution avec l'autre ?
Ou êtes-vous tendu, rigide, en colère, submergé?

Êtes-vous capable de voir le problème avec toutes ses composantes, tous ses avantages potentiels, toutes ses limites possibles ?

Respirez. 
Mettez de côté les étiquettes, les jugements.
Voyez l'autre partie comme capable, humaine, responsable. 
Travaillez votre flexibilité, votre curiosité avec l'autre.
Soyez conscient de ce qui se produit, de son langage corporel, de ce qui se dit ou ne se dit pas. 
Ouvrez-vous, allez au-delà des apparences, soyez curieux, écoutez....
Soyez libre, créatif, agile. Danser avec l'instant présent.
Ne vous bloquez pas émotionnellement. Changez votre perspective, votre posture.

Diriger la négociation, diriger la conversation, gérer la relation avec intuition et expérience... Les résultats en dépendent.

mardi 19 février 2019

De top performer à leader moyen


Le développement et la promotion des collaborateurs les plus performants sont essentiels. ils renforcent la fidélité des employés, augmentent les chances de garder les hauts potentiels en interne et contribuent à bâtir une culture d'entreprise axée sur la performance et la confiance.

Étonnamment, il a aussi beaucoup d'inconvénients possibles.

Le premier est de retirer les principaux contributeurs de leur expertise, là où ils créent le plus de valeur pour l'entreprise.
Le second est que ce qui fait que les collaborateurs sont performants peut souvent être ce qui fait d'eux des managers médiocres, ignorants des processus de gestion des équipes.
Le troisième est qu'en conséquence, la culture d'entreprise peut être endommagée par des styles de leadership inadaptés.



Expertise

Quand votre façon de faire les choses fonctionne, c'est génial.
Vous l'avez révisée et améliorée pendant de nombreuses années pour la rendre efficace...
Mais ne la transformez pas en LA seule et unique manière de faire les choses.
Lorsque vous devez manager, prenez du recul et aidez les membres de votre équipe à trouver leur propre façon de se dépasser.

Processus

Le leadership ne consiste pas seulement à être un expert dans votre domaine, sur le secteur, sur le contenu. Ça peut aider, mais ça peut aussi vous saboter.
Le leadership est une question de processus, de création et de maintien du contexte le plus adéquat pour que l'équipe soit inspirée, motivée, mise au défi et qu'elle puisse fournir un rendement supérieur.
Ne luttez pas pour avoir raison. Luttez pour des résultats.


Leadership

Donnez à votre équipe ce dont elle a besoin. Un environnement sécurisant mais stimulant où ils peuvent s'exprimer, trouver leur façon de faire, apprendre et s'améliorer.
Renforcez l'esprit et les valeurs d'équipe.

Promouvez la discipline

Partagez et travaillez en étroite collaboration
Adaptez vous à chaque membre de l'équipe.

Le management et le leadership ne sont pas innés.

Donnez à votre équipe de direction les moyens d'apprendre à devenir de véritables leaders.

mercredi 28 novembre 2018

Ne vous laissez pas impressionner


Ne vous laissez pas 
impressionner par : 

L'argent, les diplômes universitaires, 
les adeptes, les apparences, 
les vêtements, les possessions. 


Soyez impressionné quand vous verrez ce qui suit : 

Générosité, intégrité, noblesse, humilité, simplicité, gentillesse, compassion, authenticité. 




Par : Juan Arévalo

jeudi 22 février 2018

Et si on redevenait humain?


Si dans les entretiens ou réunions, on lachait nos agendas surchargés, nos objectifs ambitieux pour être dans l’instant, à l´écoute des personnes, de leurs sentiments, opinions, désirs, réalités, ambitions…

Si, dans les relations de management, on passait de l’autorité, du management par la contrainte, par la pression, par la peur, à la mise en place d’alliances individuelles, adultes, ouvertes, acceptant la diversité et l’originalité de chacun.

Si dans les relations sociales, on passait de la ségrégation, du rapport de force, de l’étiquetage, du comérage, à la tolèrance, à l’ouverture, à la curiosité et à l’intérêt pour l’autre, pour ses rèves, ses ambitions, ses richesses et ses difficultés.

Si dans nos vies nous passions de la carence à l’abondance, de l’avarice à la générosité, de la compétition à la collaboration.

Si nous decidions de nous centrer, de nous connaître, de nous construire de l’intérieur pour donner le meilleur de nous mêmes.

Si nous apprenions à écouter, à créer des contextes pour l’échange véritable, pour monter des collaborations, pour construire, pour avancer,pour progresser.

Si nous cessions d’être des moutons pour devenir des lions, des soldats pour être des acteurs, des ressources pour être des leaders.
Des leaders de notre vie et de nos rêves

Si nous respections nos valeurs, nos idées, nos principes, nos vrais désirs…
Et redevenions authentiques…

Que se passerait-il?

mardi 2 janvier 2018

Joyeux 2018!

Au-delà des apparences et des jugements.

Au-delà des raisonnements et du raisonnable.


Ta vérité est au-delà. 
Elle est en toi, dans ton corps, dans ton ressenti, dans ton vécu,
 dans ta capacité à lâcher prise, à oser.


Je te souhaite 

que 2018 t'apporte bonheur et croissance, 
Avec des défis et des réussites qui te permettront d'avoir

 du Plaisir, de la Sérénité, de la Plénitude.


Joyeux 2018!




vendredi 20 octobre 2017

Les quatre principes du leader sage



Un collaborateur vient voir le leader sage et lui dit : - Je dois te raconter comment se conduit un membre de ton équipe
Le leader sage :
- Je t’arrête tout de suite: As tu passé ce que tu veux me dire à travers les trois tamis?
- Les trois tamis?
- Tes propos doivent passer par les trois tamis. Le premier est celui de la Vérité. - As tu vérifié que ce que tu veux me dire est vrai?
- Non, je l’ai entendu dire et ...
- Bon, alors tu as certainement fait passer tes propos à travers le deuxième tamis, celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire est quelque chose de bon?
- Non, plutôt le contraire….
- Passons alors au troisième tamis: est-ce que ce que tu veux me dire est Utile?
- Utile? Pas vraiment…
- Eh bien si ce que tu veux me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas l’entendre. Quant à toi, je te conseille de l’oublier.
- D'accord...
- Mais, au delà de ça, dis-m'en plus. Je te suis reconnaissant d'être venu me voir. J'aimerais avoir de tes nouvelles. Comment ça va? ... Comment ça marche? ... Comment vois-tu votre travail? Tes résultats? Des idées, suggestions, désirs, ambitions? Je peux t'aider? Vérité, Bonté, Utilité,... Empathie.



jeudi 3 août 2017

Bon été!

Que recherchez-vous pendant cette pause estivale?


Souhaitez-vous en faire un moment de déconnexion,  de fuite de votre quotidien, du reste de l’année?
Ou souhaitez-vous vous retrouver,  revisiter vos rêves, vos ambitions, faire un point, prendre du recul pour mieux orienter vos options, vos choix présents et futurs...


Préférez vous retrouver vos sensations les plus simples, directes, vivantes, avec votre corps, à travers des activités
et des jeux physiques, sportifs, excitants, amusants…
Ou cherchez-vous la tranquilité, la relaxation, l’harmonie, la sérénité…

Voulez-vous partager votre été avec vos proches, votre famille, vos amis, vos copains…
Ou souhaitez vous vous retirer, vous ressourcer loin du monde, seul ou avec quelques intimes, dans l’intimité...
La période estivale est un moment de connexion naturelle avec qui vous êtes.
Faites que cet été vous approche toujours plus de qui vous souhaitez être et devenir.


Prenez soin de vous. Profitez.

Bon été!


mercredi 22 février 2017

E-motion, énergie pour le mouvement.


Les données n’ont jamais motivé personne.
Les faits non plus.


Ce qui motive les personnes ce sont les émotions.
Les émotions générées par le sens de ce que vous faites ou de ce que vous voulez atteindre, par les sentiments, les relations, le sentiment d'appartenance, le groupe, l'équipe, la fierté de faire partie de quelque chose de grand, d’ambitieux, de généreux, qui contribue, qui apporte de la valeur ...


Jusqu'à la fin du XXe siècle on pensait que les humains ne prenaient de décisions que sur une base rationnelle, objective, logique ...


De «Je pense donc je suis" à "Je sens donc je suis."


Dans les années 90 Antonio Damasio a démontré scientifiquement que la réalité est inverse: les décisions sont émotionnelles ... Sans émotion aucune évaluation n’est possible, ce qui est bien ou mal, mieux ou pire ne peut être défini... aucune décision n’est possible.


L'émotion est énergie.

E-motion, énergie pour le mouvement.



La révolution industrielle s’est basée sur l'humain comme une ressource pour la production objective et rationnelle. La ressource humaine.


Le monde moderne, post-industriel, doit prendre en compte la dimension émotionnelle pour être à même de les mobiliser, de les motiver.
Il  est aujourd’hui essentiel de donner et d’apporter du sens, de partager des valeurs humaines fortes, de renforcer la confiance et le courage pour générer de l'engagement et la performance au sein des équipes.

Que pensez-vous?
Comment vous sentez-vous?