Marc DUFRAISSE - Made in AutentiCoach Partners

Marc DUFRAISSE - AutentiCoach Partner

Nous créons des espaces dédiés au développement des personnes et de l'entreprise.

lundi 26 novembre 2012

Etes-vous capable de demander de l'aide?

Les leaders aussi demandent de l'aide

"Je me débrouille par moi-même. Je suis comme je suis, c'est pas à mon âge que je vais changer ..."

La culture des pays latins nous a appris qu'une personne adulte, d'âge mûr, est assez grande pour se gérer, pour diriger, prendre en charge et contrôler sa vie...

Avoir besoin d'aide, d'accompagnement, c'est se montrer faible,  handicapé, vulnérable. Comme si on devenait incomplet, non professionnel, pas sérieux, pas crédible ... ou sénile.

Souhaitez-vous plus dans votre vie?
Pourriez-vous demander de l'aide?

Le changement est un défi. Changer, c'est dur parce que cela implique de désapprendre pour s'ouvrir à la nouveauté, à l'inconnu, à lâcher prise et à réapprendre.
Mais le changement, c'est la vie ...

Demander de l'aide pour changer votre vie c'est vous faire confiance, faire confiance à l'autre, avoir confiance dans la vie.

Demander de l'aide c'est ne pas croire à la routine, ne pas tomber dans la peur, dans l'immobilisme, la carence, la rigidité.
C'est avoir confiance en vos capacités, croire dans l'abondance. C'est  vouloir être en mouvement, être agile, flexible et complet.

C'est ouvrir la porte au doute, à l'inconnu, à tous les possibles.
C'est peut-être le prix à payer pour obtenir les changements que vous souhaitez le plus...

Allez-vous demander de l'aide pour initier un changement?

mercredi 21 novembre 2012

Êtes-vous dans un contexte qui permet flexibilité et développement? Dans votre entreprise? Dans votre vie?

Dans quel contexte êtes-vous?

Les coutumes et les routines qui se créent dans les entreprises tendent à générer des attitudes et des comportements standardisés, aseptisés.

Les individus, les relations et les modes de fonctionnement de l'organisation se rigidifient... Au point que des questions ou des enjeux critiques pour le business puissent ne pas être soulevés, évoqués ou discutés...

Comme si une partie importante de la réalité de l'entreprise n'était pas perçue ... comme si l'organisation était partiellement aveugle ...

Dans votre équipe y-a-t'il un contexte dans lequel des questions nouvelles, innovantes, inattendues, différentes, peuvent être posées?
Peut-on y remettre en question des choses considérées jusque-là comme acquises, comme des certitudes?


La capacité à la flexibilité, au changement et au renouvellement dépend du contexte qu'une personne, une équipe ou un comité de direction sont capables de créer ... de leur habilité à être vigilant et contester ce qui ne sert plus à l'entreprise ...

Dans votre entreprise, êtes-vous dans un contexte de flexibilité et de développement?
Et dans votre vie dans quel contexte êtes-vous?

  Êtes-vous prêt à créer ce contexte?
Pour votre entreprise? Pour vous?
Êtes-vous prêt à avoir confiance et à oser le faire?

dimanche 11 novembre 2012

Où êtes-vous coincé?


Avec quels modèles et perspectives vous définissez votre environnement, votre situation ?
Où êtes-vous bloqué ?
Qu'est-ce qui vous fait prisonnier ?

Nous grandissons et construisons nos croyances.
Dans le passé, grâce à elles, nous avons survécu, nous avons atteint nos objectifs et obtenu des succès .
Sur cette base, nous avons construit nos opinions, nos références, notre logique. Nous avons défini comment penser et faire les choses, ce que nous devons faire ou ne pas faire ...

Ces croyances fonctionnent-elles aujourd'hui ? Ou faudrait-il les renouveler ?

Quelles connaissances, compétences et croyances vous aident et vous guident ?
Lesquelles ne vous servent plus ?
Qu'est-ce que vous avez besoin de désapprendre, d'oublier? Qu'est-ce que vous avez besoin de renforcer ou d'initier?

Comment abandonner ces rigidités que vous avez créées  et qui ne vous servent plus?
Souhaitez-vous vous en débarrasser? Osez-vous?

dimanche 4 novembre 2012

Est-ce important pour vous d'avoir raison?


Parfois, au niveau personnel ou professionnel, nous sommes pris dans des discussions dans lesquelles chaque interlocuteur ne recherche qu'une chose : avoir raison !

Ces situations ont tendance à être sans limites, car chacun a sa vision, sa perception et son opinion sur le sujet ... 

Le volume sonore monte, les niveaux de tension, d'énervement et de stress augmentent ...
Les interlocuteurs entrent dans la lutte ... s'accélèrent, ils deviennent nerveux, tendus...
Cela devient crucial que l'on reconnaisse qu'ils ont raison.
Quelle est cette lutte ? pour quoi faire?
Une lutte pour continuer à exister?
Pour valider leurs croyances? Leurs opinions?

La vie nous apprend que ces luttes sont futiles, inutiles. Elles font partie de ces choses qu'il est préférable de savoir lâcher.

Vouloir avoir raison à tout prix, c'est avoir une position figée, rigide, béate. Une attitude de victime.
Le rêve de toute victime : convaincre de son opinion, vendre ses justifications, celles qui lui permettent de ne pas bouger. 

Inversement, lorsque vous êtes responsable, avoir raison est secondaire. L'important ce sont les résultats, c'est apprendre, être flexible, ouvert, avancer vers votre objectif ... Accepter qu'il n'est pas important d'avoir toujours raison.

C'est même l'inverse ... N'est-ce pas lorsque l'on a tort que l'on apprend le plus, que l'on grandit le plus ?

Ai-je raison? Qu'en pensez-vous?