Marc DUFRAISSE - Made in AutentiCoach Partners

Marc DUFRAISSE - AutentiCoach Partners

Nous créons des espaces dédiés au développement de la personne, de l'équipe, de l'entreprise.


Instagram

Libérez votre potentiel

Libérez votre potentiel
Libérez votre potentiel

vendredi 8 novembre 2019

Conflits: Devons-nous les accepter ou les interdire?


Les conflits sont-ils utiles?

Les conflits dans une entreprise sont-ils le signe de son dynamisme ou de sa désorganisation?

Les managers doivent-ils les accepter ou les interdire?

Derrière le conflit il y a des besoins non identifiés, des perspectives et des points de vue non encore pris en compte.

Au-delà du conflit, il y a potentiellement des idées d'amélioration, des opportunités commerciales ou des domaines de développement pour l'organisation.

Le conflit est une preuve qu'il y a motivation, engagement, dynamisme.

Le problème, c'est que les situations de conflit font appel aux émotions. Elles sont inconfortables. Elles créent du stress et sont dès lors difficiles à gérer.

Elles poussent les personnes vers l'inconnu, l'incertitude, le danger. Elles génèrent de l'adrénaline, créent de l'urgence. Le conflit fait apparaître notre côté plus animal, crée du stress, nous pousse à la paralysie, à l'agression ou à la fuite.

Le conflit réveille nos émotions, notre vulnérabilité, notre fragilité.

Dans le même temps le conflit est la preuve que le sujet a son importance, qu'il est grave. Que cela vaut la peine de se battre et de s'en occuper.

Une entreprise sans conflit est endormie, somnolente, engourdie.

Y a-t-il des conflits dans votre entreprise?

Les gérez-vous? Les évitez-vous?
Comment les vivez-vous?

Tirez parti des conflits. Apprenez à les gérer et vous obtiendrez des résultats extraordinaires.

Pour ce faire, créez un contexte différent, qui prend de la hauteur, redonne du sens, se rattache à la mission de l'organisation, à la vision de l'entreprise.

Qu'en pensez-vous ?

vendredi 13 septembre 2019

#Leadership : Ton entreprise a-t'elle une #Culture d'Exigence ou de Pardon?


Les défis de développement, de rentabilité, de compétitivité des entreprises créent des tensions qui influent sur les niveaux de confiance et d'efficacité des collaborateurs.

C'est dans les moments
où les entreprises doivent le plus se battre ou innover que le contexte les encourage plutôt à être prudents et conservateurs dans leurs attitudes.

Toutes les entreprises ont une culture implicite de l'objectif, du devoir, de l'engagement ...et de la sanction... En essayant d'organiser et de systématiser les procédures, on aplanit la diversité, on bâillonne les individualités, on écarte l'initiative ou l'innovation.


Toutefois, une valeur puissante est capable de contrebalancer cette situation: celle de savoir pardonner.

Elle est peu fréquente et rarement affichée parce que la réussite est une obligation, une exigence. La réussite n’est pas négociable. Acceptez le pardon serait ouvrir la porte à l'erreur, à l'échec. Inacceptable!

La capacité de pardonner est pourtant la base de la confiance.
Pardonnez les erreurs c’est donner l'occasion d'apprendre pour s’améliorer, de rater pour réussir.

Les meilleurs professionnels ne sont pas ceux qui ne font jamais d’erreurs. Ce sont ceux qui échouent et en tirent les enseignements.

Donnez-vous sa chance à votre équipe?
Créez-vous un contexte de confiance pour permettre la nouveauté, la différence?
Savez-vous pardonner?

vendredi 31 mai 2019

Comment gérer les négociations difficiles ?

Les négociations sont efficaces lorsque les deux parties sont en mesure de regarder le problème sous tous les angles possibles afin d'être ouvertes, flexibles et créatives dans la recherche d'une solution.

 Parfois, le problème est si important, ce qui est en jeu est si grand que, sans s'en rendre compte, les gens deviennent lentement partie intégrante du problème.

  Quand vous êtes le problème, comment voulez-vous prendre du recul, varier les perspectives pour proposer des options, ne pas vous faire piéger.... C'est pas possible !

 Vous êtes bloqué sur le sujet... vous vous sentez prisonnier... vous le prenez personnellement... il n'y a pas de fluidité.....

 Quel est le problème ? Que voulez-vous ? Que recherchez-vous ?
Êtes-vous prêt à faire preuve de souplesse, à écouter, à interagir, à construire une solution avec l'autre ?
Ou êtes-vous tendu, rigide, en colère, submergé?

Êtes-vous capable de voir le problème avec toutes ses composantes, tous ses avantages potentiels, toutes ses limites possibles ?

Respirez. 
Mettez de côté les étiquettes, les jugements.
Voyez l'autre partie comme capable, humaine, responsable. 
Travaillez votre flexibilité, votre curiosité avec l'autre.
Soyez conscient de ce qui se produit, de son langage corporel, de ce qui se dit ou ne se dit pas. 
Ouvrez-vous, allez au-delà des apparences, soyez curieux, écoutez....
Soyez libre, créatif, agile. Danser avec l'instant présent.
Ne vous bloquez pas émotionnellement. Changez votre perspective, votre posture.

Diriger la négociation, diriger la conversation, gérer la relation avec intuition et expérience... Les résultats en dépendent.

mardi 19 février 2019

De top performer à leader moyen


Le développement et la promotion des collaborateurs les plus performants sont essentiels. ils renforcent la fidélité des employés, augmentent les chances de garder les hauts potentiels en interne et contribuent à bâtir une culture d'entreprise axée sur la performance et la confiance.

Étonnamment, il a aussi beaucoup d'inconvénients possibles.

Le premier est de retirer les principaux contributeurs de leur expertise, là où ils créent le plus de valeur pour l'entreprise.
Le second est que ce qui fait que les collaborateurs sont performants peut souvent être ce qui fait d'eux des managers médiocres, ignorants des processus de gestion des équipes.
Le troisième est qu'en conséquence, la culture d'entreprise peut être endommagée par des styles de leadership inadaptés.



Expertise

Quand votre façon de faire les choses fonctionne, c'est génial.
Vous l'avez révisée et améliorée pendant de nombreuses années pour la rendre efficace...
Mais ne la transformez pas en LA seule et unique manière de faire les choses.
Lorsque vous devez manager, prenez du recul et aidez les membres de votre équipe à trouver leur propre façon de se dépasser.

Processus

Le leadership ne consiste pas seulement à être un expert dans votre domaine, sur le secteur, sur le contenu. Ça peut aider, mais ça peut aussi vous saboter.
Le leadership est une question de processus, de création et de maintien du contexte le plus adéquat pour que l'équipe soit inspirée, motivée, mise au défi et qu'elle puisse fournir un rendement supérieur.
Ne luttez pas pour avoir raison. Luttez pour des résultats.


Leadership

Donnez à votre équipe ce dont elle a besoin. Un environnement sécurisant mais stimulant où ils peuvent s'exprimer, trouver leur façon de faire, apprendre et s'améliorer.
Renforcez l'esprit et les valeurs d'équipe.

Promouvez la discipline

Partagez et travaillez en étroite collaboration
Adaptez vous à chaque membre de l'équipe.

Le management et le leadership ne sont pas innés.

Donnez à votre équipe de direction les moyens d'apprendre à devenir de véritables leaders.

mercredi 28 novembre 2018

Ne vous laissez pas impressionner


Ne vous laissez pas 
impressionner par : 

L'argent, les diplômes universitaires, 
les adeptes, les apparences, 
les vêtements, les possessions. 


Soyez impressionné quand vous verrez ce qui suit : 

Générosité, intégrité, noblesse, humilité, simplicité, gentillesse, compassion, authenticité. 




Par : Juan Arévalo

jeudi 22 février 2018

Et si on redevenait humain?


Si dans les entretiens ou réunions, on lachait nos agendas surchargés, nos objectifs ambitieux pour être dans l’instant, à l´écoute des personnes, de leurs sentiments, opinions, désirs, réalités, ambitions…

Si, dans les relations de management, on passait de l’autorité, du management par la contrainte, par la pression, par la peur, à la mise en place d’alliances individuelles, adultes, ouvertes, acceptant la diversité et l’originalité de chacun.

Si dans les relations sociales, on passait de la ségrégation, du rapport de force, de l’étiquetage, du comérage, à la tolèrance, à l’ouverture, à la curiosité et à l’intérêt pour l’autre, pour ses rèves, ses ambitions, ses richesses et ses difficultés.

Si dans nos vies nous passions de la carence à l’abondance, de l’avarice à la générosité, de la compétition à la collaboration.

Si nous decidions de nous centrer, de nous connaître, de nous construire de l’intérieur pour donner le meilleur de nous mêmes.

Si nous apprenions à écouter, à créer des contextes pour l’échange véritable, pour monter des collaborations, pour construire, pour avancer,pour progresser.

Si nous cessions d’être des moutons pour devenir des lions, des soldats pour être des acteurs, des ressources pour être des leaders.
Des leaders de notre vie et de nos rêves

Si nous respections nos valeurs, nos idées, nos principes, nos vrais désirs…
Et redevenions authentiques…

Que se passerait-il?

mardi 2 janvier 2018

Joyeux 2018!

Au-delà des apparences et des jugements.

Au-delà des raisonnements et du raisonnable.


Ta vérité est au-delà. 
Elle est en toi, dans ton corps, dans ton ressenti, dans ton vécu,
 dans ta capacité à lâcher prise, à oser.


Je te souhaite 

que 2018 t'apporte bonheur et croissance, 
Avec des défis et des réussites qui te permettront d'avoir

 du Plaisir, de la Sérénité, de la Plénitude.


Joyeux 2018!




vendredi 20 octobre 2017

Les quatre principes du leader sage



Un collaborateur vient voir le leader sage et lui dit : - Je dois te raconter comment se conduit un membre de ton équipe
Le leader sage :
- Je t’arrête tout de suite: As tu passé ce que tu veux me dire à travers les trois tamis?
- Les trois tamis?
- Tes propos doivent passer par les trois tamis. Le premier est celui de la Vérité. - As tu vérifié que ce que tu veux me dire est vrai?
- Non, je l’ai entendu dire et ...
- Bon, alors tu as certainement fait passer tes propos à travers le deuxième tamis, celui de la Bonté. Ce que tu veux me dire est quelque chose de bon?
- Non, plutôt le contraire….
- Passons alors au troisième tamis: est-ce que ce que tu veux me dire est Utile?
- Utile? Pas vraiment…
- Eh bien si ce que tu veux me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas l’entendre. Quant à toi, je te conseille de l’oublier.
- D'accord...
- Mais, au delà de ça, dis-m'en plus. Je te suis reconnaissant d'être venu me voir. J'aimerais avoir de tes nouvelles. Comment ça va? ... Comment ça marche? ... Comment vois-tu votre travail? Tes résultats? Des idées, suggestions, désirs, ambitions? Je peux t'aider? Vérité, Bonté, Utilité,... Empathie.



jeudi 3 août 2017

Bon été!

Que recherchez-vous pendant cette pause estivale?


Souhaitez-vous en faire un moment de déconnexion,  de fuite de votre quotidien, du reste de l’année?
Ou souhaitez-vous vous retrouver,  revisiter vos rêves, vos ambitions, faire un point, prendre du recul pour mieux orienter vos options, vos choix présents et futurs...


Préférez vous retrouver vos sensations les plus simples, directes, vivantes, avec votre corps, à travers des activités
et des jeux physiques, sportifs, excitants, amusants…
Ou cherchez-vous la tranquilité, la relaxation, l’harmonie, la sérénité…

Voulez-vous partager votre été avec vos proches, votre famille, vos amis, vos copains…
Ou souhaitez vous vous retirer, vous ressourcer loin du monde, seul ou avec quelques intimes, dans l’intimité...
La période estivale est un moment de connexion naturelle avec qui vous êtes.
Faites que cet été vous approche toujours plus de qui vous souhaitez être et devenir.


Prenez soin de vous. Profitez.

Bon été!


mercredi 22 février 2017

E-motion, énergie pour le mouvement.


Les données n’ont jamais motivé personne.
Les faits non plus.


Ce qui motive les personnes ce sont les émotions.
Les émotions générées par le sens de ce que vous faites ou de ce que vous voulez atteindre, par les sentiments, les relations, le sentiment d'appartenance, le groupe, l'équipe, la fierté de faire partie de quelque chose de grand, d’ambitieux, de généreux, qui contribue, qui apporte de la valeur ...


Jusqu'à la fin du XXe siècle on pensait que les humains ne prenaient de décisions que sur une base rationnelle, objective, logique ...


De «Je pense donc je suis" à "Je sens donc je suis."


Dans les années 90 Antonio Damasio a démontré scientifiquement que la réalité est inverse: les décisions sont émotionnelles ... Sans émotion aucune évaluation n’est possible, ce qui est bien ou mal, mieux ou pire ne peut être défini... aucune décision n’est possible.


L'émotion est énergie.

E-motion, énergie pour le mouvement.



La révolution industrielle s’est basée sur l'humain comme une ressource pour la production objective et rationnelle. La ressource humaine.


Le monde moderne, post-industriel, doit prendre en compte la dimension émotionnelle pour être à même de les mobiliser, de les motiver.
Il  est aujourd’hui essentiel de donner et d’apporter du sens, de partager des valeurs humaines fortes, de renforcer la confiance et le courage pour générer de l'engagement et la performance au sein des équipes.

Que pensez-vous?
Comment vous sentez-vous?


lundi 2 janvier 2017

Libre et engagé

Notre défi, être libre.


Libre des apparences, des préjugés, des croyances limitantes, des stéréotypes...
Libre de nos automatismes, de nos carences...


Il est difficile d'être libre ... Il est difficile de ne pas se projeter, se comparer, ne pas répondre aux attentes des autres, de ne pas chercher à plaire, à complaire, à apparaître…
Il est difficile de ne pas être insatisfait, exigeant, tendu.

Il est nécessaire de se connaitre soi-même... avoir visité tous les recoins de son intimité ... avoir vécu chaque émotion, sentiment, pensée, s’être regardé dans la glace, s’être observé dans l'action, dans l'inaction, dans la détresse, dans la réussite, dans l’échec...


Il est nécessaire de s’accepter, de se pardonner, de s’aimer...
Pour s'engager, se mettre en mouvement, en action, en interaction, prendre des risques, oser, bouger...

Que souhaitez-vous pour cette nouvelle année?
A quoi vous engagez-vous?

mardi 22 novembre 2016

Temps de Réflexion

Le drame sans fin dans un groupe brouille la conscience. Trop de bruit submerge les sens. L'apport continu obscurcit la vision véritable.

Ne substituez pas le sensationnalisme à
l'apprentissage.

Allouez un temps régulier pour une réflexion silencieuse. Recueillez-vous et assimilez ce qui s'est passé.
Laissez les sens se reposer et s’arreter.

Enseignez aux personnes à se défaire de leurs bavardages mentaux et de leurs obsessions superficiels. Enseignez-leur à prêter attention à toute la réaction du corps à une situation.

Lorsque les membres du groupe ont le temps de réfléchir, ils peuvent voir plus clairement ce qui est essentiel en eux-mêmes et chez les autres.

Le Tao du leadership John Eider / Lao Tseu

Qu'en est-il de vous et votre équipe?
Vous accordez-vous des temps de réflexion?

mardi 11 octobre 2016

Conversations difficiles… Moments de vérité

Que ce soit au niveau personnel, avec un familier,  ou professionnel, avec un collaborateur, un hiérarchique, un collègue, un client…. nous avons tous le besoin, à un moment ou un autre, d’engager des conversations difficiles… des moments de vérité…

Des moments de vérité où les enjeux sont importants pour nous, où nos objectifs, notre identité, notre image, notre influence, notre équilibre sont en jeu…
Des moments de vérité qui nous émeuvent, nous déstabilisent, nous font douter….


Avec le temps, chaque relation se développe avec ses codes et ses dialogues pré établis. Des contextes qui se sont installés et qui parfois nous enferment et nous desservent. Avec le temps il devient de plus en plus difficile de les changer.


Il est temps de créer un moment de vérité. Un moment en tête à tête, pour aborder les questions qui comptent...


Un  moment pour découvrir la vérité de ce qu’il y a là, entre nous, de notre histoire, notre relation, notre dérive… la vérité du système…


Comment gérez-vous les moments de vérité?

mardi 20 septembre 2016

Grandir ou Vieillir?

Les individus et les organisations peuvent connaître différentes phases au cours de leur existence.

  • Les Phases de Croissance où il y a ouverture, apprentissage, flexibilité, mouvement, où sont mises en oeuvre de nouvelles connaissances, habitudes, processus. Ces phases de Croissance se focalisent sur l'innovation et l'amélioration continue pour obtenir des résultats.
  • Les Phases de "Vieillissement", où l'accent est mis sur la stabilité, les routines établies, des processus et des organisations définies, répétées. Les Phases de Vieillissement sont efficaces dans des environnements stables, insuffisantes dans des contextes changeants.

Grandir c'est être curieux, flexible, ouvert, c'est s'amuser, douter, écouter, apprendre, jouer.


Vieillir c'est savoir, connaître, avoir des opinions, des jugements, des certitudes, être rigide, fermé.

Le défi pour les personnes et pour les entreprises est d'être capable d'être toujours en phase de
croissance.
Est-ce possible?

Les gens comme les entreprises ont besoin de travailler leur connaissance de soi, leur stratégie, leur mission, de se concentrer sur eux-même pour s'adapter, avoir un impact et du succès dans leur environnement ou leur marché.


Vieillissez, Apprenez à vous connaître.

Créez vous des certitudes sur vous-même, qui vous êtes, qui vous n'êtes pas, ce que vous voulez et ne voulez pas, ce dont vous avez besoin et ce que vous rejetez. Aimez-vous!


Grandissez, Soyez curieux et ouvert.

Doutez de ce qui vous entoure, soyez humble, ouvert et curieux, écoutez, ayez de l'intérêt, apprenez. Allez au-delà des apparences, regardez devant, derrière, de côté, cherchez, explorez.


Vieillissez en Grandissant

Développez votre sagesse en étant centré, curieux et humble, soyez un apprenti et un innovateur avec votre entourage et ses circonstances.

Dans quelle phase êtes-vous?
Et votre entreprise?

mercredi 6 juillet 2016

Valeurs et Culture d'entreprise


Quelles sont les valeurs partagées et respectées dans votre entreprise?


Les milieux d’affaire, les cultures d’entreprises sont sous pression pour faire du chiffre, pour générer du profit.
Les relations individuelles et collectives se tendent.
Les valeurs humaines les plus basiques peuvent être oubliées, reléguées à l’arrière plan.


Elles sont pourtant sont des éléments clés dans les organisations.
Des valeurs fortes génèrent un sentiment d'appartenance, de la motivation, de la performance, de l’énergie.
Des valeurs non respectées créent de la démotivation, de la coercition, de l'usure, du harcèlement. Génèrent compétition et stress.


Quelle culture existe dans votre entreprise?


Les entreprises avec des valeurs fortes peuvent prétendre atteindre l'excellence.
Dans les entreprises sans valeurs un bon fonctionnement est presque miraculeux. Les collaborateurs ont besoin de dépenser beaucoup d'énergie pour réaliser des tâches ou obtenir des résultats ordinaires.


Quelles valeurs doivent être développées dans votre entreprise?


Une équipe de direction doit veiller à ce que des valeurs fortes soient respectées dans l’entreprise. Elle doit incarner ces valeurs. Mais ce sont les collaborateurs, les équipes, l'organisation qui les mettent en pratique au quotidien.
Reconnectez les collaborateurs avec des valeurs individuelles et collectives fortes et inspirantes.
Qu'en pensez-vous?
Que se passe t'il dans votre organisation?

vendredi 3 juin 2016

Transformez les objections en Avantages!

Tous les commerciaux craignent les objections. Les objections ont tendance à les déstabiliser lorsqu'ils présentent la valeur de leurs offres et leur donner la sensation de détruire tout leurs efforts.

Le principal impact d'une objection dans une relation de vente ou une négociation est la tension visible, l'inconfort, l'inquiétude qu'elle peut créer en vous.

Quelle est la différence entre une objection et une question? Votre perception!

Lorsque l'on vous présente une objection, la première réaction est de contre-attaquer, convaincre du contraire ou de vous justifier. Par cette réaction vous n'êtes plus avec votre interlocuteur, vous ne l'accompagnez plus, vous restez dans votre agenda, vos objectifs, dans votre tête.

Peu efficace!

Le défi est de reconnaître et de remercier votre interlocuteur pour l'objection. Le fait qu'il l'exprime permet en réalité à votre relation ne pas être lésée ou entamée par des doutes ou des préoccupations non verbalisées.

Donnez la priorité à la relation, pas à répondre à l'objection.

L'objection est l'occasion de mieux le connaître, le comprendre.
Elle est également une preuve de son intérêt ou de son implication.
Ne la gâchez pas.

Construisez la relation.
Avec curiosité, questionnement, connexion, discussion, avec une conversation vraie et ouverte.

Transformez les objections en avantages!



Pour en savoir plus sur nos offres de Formation et de Coaching de Négociation et Vente, envoyez votre demande à info@autenticoach.com

mardi 26 avril 2016

La méfiance, gangrène des organisations.


Dans les organisations la pression est grande et pèse sur chaque dirigeant, manager et collaborateur, à tous les niveaux. Elle se focalise sur les personnes, celles qui produisent des résultats ...et pourraient en générer plus encore.


Chacun doit chaque jour démontrer sa validité et sa capacité à contribuer à l’entreprise..
critique-les-temps-modernes-chaplin2.jpgLa suspicion n’est jamais très loin.


Cet environnement, au niveau humain, est stressant et inefficace. Enfermer les collaborateurs et managers dans des fonctionnements contrôlés par des indicateurs court terme ne stimule ni l'innovation ni la créativité et n’encourage pas une culture de motivation ou de collaboration .


Passez de la méfiance à la confiance inconditionnelle.
Faites confiance à notre équipe. Si elles occupent leur emploi c’est que vous êtes confiants sur leur capacité à contribuer.


Managez les avec cette perspective. développez leur potentiel plutôt que de vous concentrer sur leurs lacunes.


Optez pour la confiance inconditionnelle!

Qu’en pensez-vous? Est-ce possible? Réaliste?

dimanche 27 mars 2016

L’intelligence émotionnelle: la pièce manquante dans l’entreprise.

La question taboo en entreprise : Comment vous sentez-vous?

Depuis Descartes et des siècles de développement industriel nous sommes restés accrochés à une certaine idée de l’intelligence… celle ci doit être rationnelle, logique, technique, scientifique, économique… bref...mentale.


Notre corps est un moyen d’amener physiquement nos cerveaux ultra développés d’une réunion à une autre.
Nos émotions doivent rester au vestiaire. Elles n’ont pas leur place dans l’entreprise, monde de rationalité et d’objectivité.


Du moins le croyons nous… car la vérité est toute autre.


Notre vérité en tant que personnes, qu’équipes, qu’entreprises est loin de n’être que rationnelle. Elle est aussi émotionnelle et physique.
Ce qui motive les hommes, ce ne sont pas les données ou les faits, ce sont les passions, les ambitions, les émotions.
Nous communiquons plus avec notre être qu’avec les mots.


Prenons conscience de nos émotions individuelles, collectives, de nos intuitions.
Sachons écouter, percevoir, comprendre au delà des mots, des phrases.
Nous en serons d’autant plus efficaces.


Mettez l’émotionnel au centre de vos activités. Et posez vraiment la question à votre équipe: 
Comment vous sentez vous? dans ce poste, ce role, cette entreprise, ce projet?
… et surtout, écoutez la réponse.

Qu'en pensez vous?



lundi 15 février 2016

Les 3 Compétences Clés du Succès Commercial

Il y a quelques semaines j’animais un atelier de vente et j’ai demandé aux participants quelles étaient, à leur avis, les compétences clé d'un commercial lui permettant d’interagir avec succès avec ses clients. Ils ont énuméré trois compétences principales:

  • Connaître son offre de produits et services par cœur
  • Avoir la capacité de la présenter avec confiance et clarté
  • Être en mesure de signer rapidement un accord.

J'ai été surpris de constater qu'aucune de ces déclarations ne mentionnait le client. Comme si l’excellence en terme de vente ne dépendait en rien d'eux, mais seulement des compétences du professionnel de la vente.

Les équipes de vente ont tendance à se concentrer sur leurs produits, leurs objectifs, leurs capacités, leur agenda.


Centrez-vous sur votre client
Selon moi, la clé de la réussite va dans la direction opposée. Même si connaître ses produits et services est indispensable, les compétences et aptitudes clés du vendeur doivent lui permettre de:


  • Entrer en communication, Connecter avec le client
    • Briser la glace, établir la confiance
    • Gagner le droit de poser des questions
  • Le Connaître et le comprendre
    • Ne pas l'écouter pour répondre mais pour comprendre
    • L'Ecouter, ne pas essayer de le convaincre
  • Construire un partenariat
    • Développer la relation
    • Co-créer et proposer vos offres


 Le professionnel de la vente doit se centrer sur son client et apporter de la valeur dès le premier moment.


 Il ne cherche pas à pousser, il cherche à danser avec son client. Pour cela, il doit apprendre de lui, être présent et curieux à son sujet. Créer de la proximité, de l'intimité.
Alors, il peut commencer à concevoir et co-créer une offre qui réponde à ses attentes et besoins. Sur un mode gagnant-gagnant.


Qu’en pensez-vous?